The Fall TESTConnexion

 BASE TEST suite à un bug


Le forum vient de faire peau neuve ! N'hésitez pas à venir donner votre avis, et changez vos avatars pour du 250*350 !

Hanne Andersen vient de passer modératrice ! On lui dit tous gg pour sa promotion parmi les staff o/

Partagez

descriptionCar j'étais sur la route ~[Dani] EmptyCar j'étais sur la route ~[Dani]

more_horiz
La route, ce long serpent bitumeux qui nous entraîne vers des contrées lointaines et dangereuses. Qui parfois est plus dangereux lui même que l'endroit où l'on atterrit. Certains racontent que peu importe la destination, seul le chemin compte. Ceux-là ont tout compris. Surtout quand on est au guidon d'une magnifique bête de fer et d'acier. Mais cette fois-ci, j'ai du laisser la bête au garage. 



J'ai trouvé le prospectus dans la poche de ma veste en cuir. Des nanas dont même les plus saligauds n'osent pas rêver, un grand soleil et une plage de sable fin. En plus ça tombait plutôt bien puisqu'il devait se mettre au vert pendant un moment. Un convoyage s'était assez mal passé et les flics l'avaient dans le nez. Alors quelques jours dans une suite paradisiaque au lieu de me terrer dans la cabane au fond des bois, c'était le pied. 



Le seul truc...c'était le moyen de transport. Impossible d'aller jusque là en bécane. Trop de route et ma vieille amie avait besoin de quelques réparations. Du coup, en route pour l'aéroport. L'avion...j'avais vu la lueur moqueuse dans les yeux du boss lorsqu'il m'a tendu les billets. Il sait. Il sait que je déteste ce moyen de transport. Rien ne vaut le plancher des vaches. Quoi qu'on dise. Alors après quatre heures d'attentes à fumer clope sur clope dans le hall de l'aéroport, sous le regard outré des ménagères et de leur marmots, je me suis engagé dans la fille d'attente en maugréant. 



"Ils n'ont pas intérêt à perdre mes bagages ces baltringues"




Côté couloir. Il n'y avait personne sur le siège voisin. Soit la personne n'était pas encore montée. Soit il aurait le luxe d'être seul et de pouvoir donc faire ce qu'il voulait comme il voulait. Il sortit les lunettes de soleil de sa veste (on lui avait demandé très poliment de les retirer pour monter dans l'avion, tout comme on lui avait demandé de mettre sa chaîne et ses "outils" dans la valise qui partait en soute) et les posa sur son nez. 



"En route pour les nanas!"

descriptionCar j'étais sur la route ~[Dani] EmptyRe: Car j'étais sur la route ~[Dani]

more_horiz
Tig & Daniel
Daniel savait exactement le nombre de fois où il avait pris l'avion. C'était d'ailleurs l'une des rares seules choses qu'il pouvait se souvenir sur lui. Le Vatican. L'Italie. Jerusalem. Et les voyages de retour. Oui, il les comptait tous. Et les redoutait bien tous à chaque fois. Il avait la sainte horreur de ces appareils, pour une seule bonne raison : la peur du vide en dessous. Le vertige était ce sans doute ce qu'il l'effrayait le plus. Après le bourreau. Heureusement pour lui, ce n'était pas ce jour ci que ce dernier apparaîtrait, et sans doute encore moins dans un appareil d'aviation. Et puisque personne n'avait encore inventé la téléportation jusqu'à ce jour, il devait reconnaître que c'était sans doute le seul moyen de se déplacer le plus rapide. L'idée de pouvoir appeler un sorcier pour créer des portails étaient impossible... il n'avait pas envie de traîner dans ce milieu. C'était trop dangereux pour lui.

Ce matin, alors que les vacances de ses étudiants lui permettaient de se consacrer entièrement à ses propres manuscrits et qui l'épuisait d'ailleurs, croulant sous les traductions hasardeuses il trouva un prospectus sur le pas de sa porte avec le reste de son courrier. Des vacances au moindre coup. Un bon gratuit pour ceux qui avait été choisi. Bien sûr, et sans doute comme tous ceux qui l'avait reçu, il ne se posa pas plus de question que cela, bien trop heureux de pouvoir prendre une pause bien méritée. Aussi étrange que cela puisse paraître, et malgré sa peur des avions, il se convaincu que c'était la meilleure des choses à faire cet été. Se reposer. Prélasser au soleil. Quitter ces manuscrits juste un instant pour se ressourcer. Il prit un sac avec très peu d'affaires, et pris un taxi pour l'aéroport.

On peut dire qu'il y avait du monde pour ce vol. Evidement, à une telle période de l'année. Après avoir passé facilement les contrôles voilà qu'il attendait dans la salle pour l'embarquement, regardant l'heure sur sa montre. Il savait qu'il ne le raterait pas, mais ce tic était devenu une obsession avec le temps. Finalement il se présenta à l'heure à l'embarquement avant de rentrer comme tout le monde dans l'avion. Essayant de repérer sa place. Il vit un homme un peu .... bikers? oui sans doute un. Déjà à sa place. Ah.... la place à côté du hublot était pour lui ...... pourquoi est -ce qu'il fallait que ça tombe sur lui. S'il avait prit le billet en avance il aurait essayé d'éviter ça.

Daniel : Excusez moi monsieur ... ça vous ennuierais si on échangeait nos places ? Je suis juste à côté.

Autant dire que rien que pour prendre la parole, et imaginer bientôt ce vide sous eux, cela était ... très difficile.

Thanks Nymphea

descriptionCar j'étais sur la route ~[Dani] EmptyRe: Car j'étais sur la route ~[Dani]

more_horiz
Tiens, finalement il n'allait pas pouvoir être tranquille durant le voyage. Evidemment, les compagnies faisaient tout pour que leur bidule soit blindé. Comme ça ils gagnent plus de frics. On ne voyage pas à perte. Ça pourrait se comprendre, seulement les sièges maintenant sont tellement collés qu'on ne pouvait pas accepter. Sérieusement, un accoudoir pour deux, c'est pire qu'au cinéma. Alors qu'au ciné on y reste que deux heures....allez trois si on est avec une petite nénette assez douée.

Quand il entendit la voix fluette lui demander de bouger, Tig sourit avant de lever les yeux, dévisageant sans vergogne le petit homme en face de lui. Le type même du mec friqué coincé qui ne savait pas s'amuser. Décidément...si encore ça avait été une minette comme la jolie brune là-bas dans l'allée centrale. Mais non, un mec coincé du bulble. Il fallait espérer qu'il ne soit pas choqué par le film qu'il allait voir. Parce que ça faisait un moment que Tig devait se matter ce film. La dernière production de son patron. Et s'il ne le faisait pas il risquait d'avoir du mal à donner son avis.

Tig se leva et désigna la place vide de la main en haussant les épaules.

"Alors non. Déjà parce qu'avec ces conneries de vigie pirate si jamais on change de place je risque de finir au fond de l'appareil menotté et j'ai franchement autre chose à faire. Et puis...j'aime pas voir le vide et les gens devenir des fourmis. Ca me frustre."

Ce qui n'était qu'à moitié faux. En réalité, il n'aimait juste pas accéder au demande des autres. Sauf bien sûr du boss. Mais c'était différent. On ne disait jamais non au boss. Alors il se rattrapait sur les autres.

"Allez pour me faire pardonner je te paye un verre quand on sera en l'air. Par contre grouille, les lampes avec les ceintures viennent de s'allumer et je pense qu'on va avoir droit au spectacle avec les gilets"

En effet, dans l'allées les stewarts et les hôtesses s'avançaient pour donner les premières consignes de sécurité. Genre...si l'avion s'écrasait on était tous mort. Point final.

descriptionCar j'étais sur la route ~[Dani] EmptyRe: Car j'étais sur la route ~[Dani]

more_horiz
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum